Rechercher * Page précédente Accueil  Plan du site

 

 

Dimanche 22 février 2009

 

Plumelec

 

Le château de Callac 

Très ancienne seigneurie, Callac, place forte sur la voie romaine Rennes-Carhaix a vu s’ériger plusieurs fortifications. Le château actuel date de la fin du XIVème avec des modifications apportées au XVIIIème siècle.

Vieille famille bretonne, les Callac ont ponctué les chroniques de Bretagne par leurs faits d’armes et leur participation aux terribles conflits qui divisèrent la Bretagne pendant la seconde moitié du XIVème siècle ; Denis de Callac était partisan de Jean de Monfort.

Propriété des Callac jusqu’à la fin du XVème siècle, le château connut de nombreux propriétaires, notamment au XVIIIème, il fut la propriété de l’épouse du Comte de Marboeuf, Gouverneur de la Corse. Refuge des prêtres réfractaires et des chouans pendant la Révolution, il fut également un des points de ralliement des parachutistes français pendant la seconde guerre mondiale, et abrita l’État Major du Colonel Bourgoin au soir de la bataille de St Marcel.

Nous entrons dans le château par la cour intérieure, et sur notre droite, des bâtiments sont en voie de restauration avec l’aide du Conseil Général du Morbihan.

Beaucoup plus sobre que la façade principale, la partie arrière du château, avec ses tours, témoigne des modifications apportées à l’édifice aux XVIIème et XVIIIème siècles.

 

 

.

 

 

 

La Chapelle St Maudé

Proche du château, cette chapelle toute simple mérite le détour (en particulier pour Loïc Le Dréan) pour son admirable sculpture des armes de la maison des Callac: on distingue l’écu et ses neuf merlettes surmonté d’un dragon. Ce bas-relief paraît même surdimensionné mais cette chapelle fut sans doute diminuée lors de sa restauration. Elle présente encore une fenêtre et une porte en arc brisé qui permettent de l’attribuer au XIVème ou au XVème siècle.

 

 

 

.

.

.

Saint Aubin

Eglise St Maurice

Rattachée à la paroisse de Plumelec, l’église du petit bourg de St Aubin a été édifiée par Jehan de Callac. Une inscription sur une sablière rappelle son droit d’y être inhumé et date le chœur de 1513. La voûte de l’église, en carène renversée présente un ensemble récemment restauré d’entraits, de sablières, de têtes de blochets décorées de motifs végétaux, d’animaux fabuleux ou domestiques, que nous admirons tous. C’est en sortant de l’église que nous posons pour la postérité !

 

 

 

.

.

.

Le manoir de Cadoudal

Le château de la puissante famille de Cadoudal est détruit par un incendie au début du XIXème siècle. L’habitation de style Renaissance fut construite par le Marquis de Guémadeuc et porte la date de 1699.

 

 

 

 

.

.

.

.

.

Toutes ces visites nous ont mis en appétit et nous nous régalons au restaurant de St Jean-Brévelay :  

Tourte
Bœuf bourguignon
Salade et fromage
Bavaroise au chocolat
Café

 

 

 

Manoir près de la maison de retraite : ancien presbytère.

A l’intérieur, nous sommes étonnés par la décoration de cette pièce : des peintures sur bois réalisées par le Curé dans les années 1920, qui représentent différents lieux de St Jean-Brévelay et des environs.

 

Saint Jean-Brévelay

 

Eglise de St-Jean-Brévelay 

La porte sud, de style roman, a été préservée de l’ancienne église, et conservée dans l’édifice actuel dont le patron est St Jean de Beverley : né en Grande-Bretagne au VIIème siècle, il fonde un monastère à Beverley où il meurt en 721. Au XVIIème siècle, le Recteur fait construire au sud, une chapelle en l’honneur de St Joseph. En 1825, une partie de l’église, en fort mauvais état, est refaite et le nouveau clocher, portant une statue de St Jean Beverley à son sommet, est également édifié.

Nous admirons, dans le transept nord, au dessus de la porte, un linteau représentant une scène de Crucifixion avec la Vierge et St Jean, accompagnée de Ste Madeleine figurée avec son flacon de parfum, de Brigitte avec son renard, de Laurent avec son gril et enfin Yves tenant une Bible.

Le retable du maître-autel: ensemble richement décoré, avec les statues de St Pierre, tenant dans la main les clés du royaume et St Jean de Bréveley, en évêque, flanqué d’un cochon. Le corps central de ce retable est occupé par un grand tableau figurant la Pentecôte.

Le retable du transept sud est dédié à la Sainte Famille.

 

 

 

.

.

Dolmen de Roh Koh Koed

 

Une petite balade dans les sous-bois, puis une côte bien pentue nous demanderont des efforts bien récompensés par ce dolmen énorme, précédé d’une allée ruinée

 

 

 

 

 

 

 

Ceci termine une bonne journée de découvertes et merci encore aux organisateurs

MCLD